Mise au vert

Préparation en vue de la MLS!

Crew de Colombus c. FC Dallas

Crew de Colombus c. FC Dallas

UN CREW DISCIPLINÉ VIENT À BOUT DE DALLAS

 

Des trois buts marqués par le Crew de Columbus cette année, deux étaient des penaltys. Rien de bien impressionnant, mais le deuxième de ces tirs aura néanmoins été le but gagnant d’une victoire logique de 2-0 du club de l’Ohio sur le FC Dallas, vice-champion de la MLS en 2010.

Les deux équipes se présentaient sur le terrain avec la même fiche d’un verdict nul et une défaite avec un but marqué et trois encaissés. Le Crew, ayant livré une performance acceptable lui ayant permis de prendre un point aux Red Bulls, jouait son deuxième match consécutif dans un domicile plus ou moins rempli. Les joueurs de Dallas, pour leur part, avaient encaissé une défaite de 2-0 chez eux contre les Earthquakes de San Jose.

Robert Warzycha alignait le même effectif que contre New York, avec Emmanuel Ekpo derrière Andrés Mendoza dans un 4-2-3-1 où les milieux excentrés devançaient légèrement Ekpo.

Schellas Hyndman, qui comptait notamment sur le retour de Brek Shea en défense, avait apporté quatre changements à sa formation, soit Shea et Ugo Ihemelu derrière et Fabián Castillo et Ruben Luna en attaque dans un 4-4-2.

Première mi-temps

On avait clairement confié au Brésilien Jackson, qui était le milieu le plus profond de Dallas, une mission de destruction des attaques du Crew. Jackson a pressé le détenteur du ballon dans les zones centrales dès le départ, ce qui poussait régulièrement les attaquants adverses à faire de mauvaises passes. Celles-ci permettaient à Dallas de lancer des contre-attaques, le plus souvent par la droite où se trouvait Ihemelu, le seul latéral qui a réellement appuyé l’attaque tout au long de la rencontre. Dans un tel contexte, un collectif bien rodé est la seule façon d’avoir de bonnes occasions de marquer, ce qui n’était pas le cas en ce début de saison, d’autant plus qu’on avait confié à David Ferreira un genre de rôle libre qui a un peu compliqué la tâche de ses coéquipiers par moments.

La mission de Jackson a été brusquement interrompue à la 33e minute, lorsqu’il a logiquement reçu un carton rouge pour une deuxième faute dangereuse en peu de temps. La tâche du FC Dallas est alors devenue colossale puisque la marque était toujours de 0-0. Le collectif s’est réorganisé en 4-3-2 où les attaquants avaient pour mission d’empêcher la ligne défensive de Colombus de monter plus haut qu’elle ne l’était déjà tout en offrant des possibilités de contre-attaque. Dallas a plutôt bien joué jusqu’à la pause, limitant un Crew beaucoup plus entreprenant à un seul tir dans la surface. Les latéraux de Colombus ont bien réagi dans les circonstances, débordant plus régulièrement afin d’élargir le jeu, ce qui n’a pas eu les résultats escomptés

Deuxième mi-temps

Seul le Crew a apporté un changement à la pause, Dejan Rusmir cédant sa place à Emilio Renteria. Ce changement a été directement responsable du penalty qui leur a été accordé à la 54e minute. Renteria, à titre de deuxième attaquant, a occupé le défenseur central qui ne l’était pas déjà par Mendoza, ce qui laissait libre cours à Ekpo d’attaquer la surface de réparation à partir de la zone centrale. C’est au cours de l’une de ces montées qu’Ekpo a été victime d’une faute à quelques mètres du filet, ce qui a permis à Mendoza de tirer le penalty.

N’ayant plus le choix, le FC Dallas a dû prendre plus de risques, ce qui a laissé beaucoup d’espace à Colombus pour des contre-attaques, particulièrement dans les minutes qui ont suivi l’entrée de Jeff Cunningham pour les locaux. Ekpo a encore une fois joué de façon intelligente, sachant qui attirer vers lui au bon moment au cours de ces montées afin que ses coéquipiers bénéficient de meilleures possibilités d’attaque. Les joueurs du club texan ont fait ce qu’ils devaient faire dans les circonstances, mais le Crew est demeuré très discipliné et a réussi de nombreux tacles qui ont permis à l’équipe de se lancer vers l’avant. Kevin Hartman a d’ailleurs dû se signaler à quelques reprises devant le filet de Dallas.

Eddie Gaven a ajouté le deuxième but sur une autre attaque bien menée, ce qui officialisait la victoire d’un collectif dont la tâche a été simplifiée par le carton rouge, mais qui méritait les trois points malgré tout.

 

Crew de Colombus c. FC Dallas

UN CREW DISCIPLINÉ VIENT À BOUT DE DALLAS

Des trois buts marqués par le Crew de Columbus cette année, deux étaient des penaltys1. Rien de bien impressionnant, mais le deuxième de ces tirs aura néanmoins été le but gagnant d’une victoire logique de 2-0 du club de l’Ohio sur le FC Dallas, vice-champion de la MLS en 2010.

Les deux équipes se présentaient sur le terrain avec la même fiche d’un verdict nul et une défaite avec un but marqué et trois encaissés. Le Crew, ayant livré une performance acceptable lui ayant permis de prendre un point aux Red Bulls, jouait son deuxième match consécutif dans un domicile plus ou moins rempli. Les joueurs de Dallas, pour leur part, avaient encaissé une défaite de 2-0 chez eux contre les Earthquakes de San Jose.

Robert Warzycha alignait le même effectif que contre New York, avec Emmanuel Ekpo derrière Andrés Mendoza dans un 4-2-3-1 où les milieux excentrés devançaient légèrement Ekpo.

Schellas Hyndman, qui comptait notamment sur le retour de Brek Shea en défense, avait apporté quatre changements à sa formation, soit Shea et Ugo Ihemelu derrière et Fabián Castillo et Ruben Luna en attaque dans un 4-4-2.

Première mi-temps

On avait clairement confié au Brésilien Jackson, qui était le milieu le plus profond de Dallas, une mission de destruction des attaques du Crew. Jackson a pressé le détenteur du ballon dans les zones centrales dès le départ, ce qui poussait régulièrement les attaquants adverses à faire de mauvaises passes. Celles-ci permettaient à Dallas de lancer des contre-attaques, le plus souvent par la droite où se trouvait Ihemelu, le seul latéral qui a réellement appuyé l’attaque tout au long de la rencontre. Dans un tel contexte, un collectif bien rodé est la seule façon d’avoir de bonnes occasions de marquer, ce qui n’était pas le cas en ce début de saison, d’autant plus qu’on avait confié à David Ferreira un genre de rôle libre qui a un peu compliqué la tâche de ses coéquipiers par moments.

La mission de Jackson a été brusquement interrompue à la 33e minute, lorsqu’il a logiquement reçu un carton rouge pour une deuxième faute dangereuse en peu de temps. La tâche du FC Dallas est alors devenue colossale puisque la marque était toujours de 0-0. Le collectif s’est réorganisé en 4-3-2 où les attaquants avaient pour mission d’empêcher la ligne défensive de Colombus de monter plus haut qu’elle ne l’était déjà tout en offrant des possibilités de contre-attaque. Dallas a plutôt bien joué jusqu’à la pause, limitant un Crew beaucoup plus entreprenant à un seul tir dans la surface. Les latéraux de Colombus ont bien réagi dans les circonstances, débordant plus régulièrement afin d’élargir le jeu, ce qui n’a pas eu les résultats escomptés

Deuxième mi-temps

Seul le Crew a apporté un changement à la pause, Dejan Rusmir cédant sa place à Emilio Renteria. Ce changement a été directement responsable du penalty qui leur a été accordé à la 54e minute. Renteria, à titre de deuxième attaquant, a occupé le défenseur central qui ne l’était pas déjà par Mendoza, ce qui laissait libre cours à Ekpo d’attaquer la surface de réparation à partir de la zone centrale. C’est au cours de l’une de ces montées qu’Ekpo a été victime d’une faute à quelques mètres du filet, ce qui a permis à Mendoza de tirer le penalty.

N’ayant plus le choix, le FC Dallas a dû prendre plus de risques, ce qui a laissé beaucoup d’espace à Colombus pour des contre-attaques, particulièrement dans les minutes qui ont suivi l’entrée de Jeff Cunningham pour les locaux. Ekpo a encore une fois joué de façon intelligente, sachant qui attirer vers lui au bon moment au cours de ces montées afin que ses coéquipiers bénéficient de meilleures possibilités d’attaque. Les joueurs du club texan ont fait ce qu’ils devaient faire dans les circonstances, mais le Crew est demeuré très discipliné et a réussi de nombreux tacles qui ont permis à l’équipe de se lancer vers l’avant. Kevin Hartman a d’ailleurs dû se signaler à quelques reprises devant le filet de Dallas.

Eddie Gaven a ajouté le deuxième but sur une autre attaque bien menée, ce qui officialisait la victoire d’un collectif dont la tâche a été simplifiée par le carton rouge, mais qui méritait les trois points malgré tout.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :