Mise au vert

Préparation en vue de la MLS!

Chivas USA c. Galaxy de Los Angeles

Chivas USA c. Galaxy de Los Angeles

UN COUP DE PIED ARRÊTÉ QUI CHANGE TOUT

Samedi, en fin de soirée, a eu lieu une confrontation que bien des gens attendaient. Deux adversaires qui ne s’aiment vraiment pas, deux cultures opposées, deux rivaux qui allaient tout donner et qui voulaient tous deux pouvoir déclarer, à la fin des hostilités, qu’ils étaient les meilleurs.

Il y avait aussi le combat de boxe.

Mais au bout du compte, c’est le Galaxy de Los Angeles qui a eu le dessus sur Chivas USA lors de ce SuperClasico grâce à un but marqué de la tête par Chad Barrett (oui, ce Chad Barrett-là) à la suite d’un coup franc de David Beckham. Un 1-0 dans lequel, en toute logique, un 2 ou un 3 aurait pu prendre la place du 1.

Bruce Arena connaît son équipe. Conscient des avantages de son collectif sur celui de Robin Fraser (rapidité et milieu de terrain beaucoup plus habile balle au pied), il a déployé une ligne défensive haute qui a restreint l’espace dans lequel le milieu en losange adverse pouvait travailler. Los Angeles a exercé une excellente pression sur ses adversaires jusqu’à la 70e minute environ, alors que les trois points semblaient dans la poche et qu’on préservait les acquis. Le Galaxy a pu récupérer assez haut et mener des attaques plutôt directes au cours desquelles les attaquants Barrett et Angel ont profité des largesses et du manque de vitesse des défenseurs pour se retrouver, ballon au pied, derrière les défenseurs.

C’est en partie en raison de cette ligne défensive que le Galaxy a pu marquer. À la suite d’un mauvais dégagement après une longue rentrée de touche, le défenseur A. J. DeLaGarza a chipé le ballon à Justin Braun sur l’aile gauche, très haut, et ce même Braun l’a fauché. Coup franc de Beckham, tête de Barrett, désarroi total à Toronto, où on se demande pourquoi il n’en mettait pas des comme ça. Beckham récoltait sa sixième mention d’aide, soit une de plus qu’au cours de toute la saison dernière.

Les défenseurs de Chivas ont dû jouer plus haut en deuxième mi-temps afin de compliquer la tâche des Galactiques, mais encore une fois, leur vitesse a fait défaut. Barrett aurait pu doubler la mise alors qu’il s’est retrouvé complètement seul sur une quarantaine de mètres, mais il n’a pu battre Dan Kennedy.

Ce match permet de constater que Chivas USA n’est pas au même niveau que son rival. Los Angeles démontre de belles choses cette saison, et il n’y a pas de raison pour laquelle le Galaxy ne ferait pas un long bout de chemin en séries.

Un deuxième texte sur ce match, ayant pour sujet les derbys en MLS, suivra au cours de la semaine.

Chivas USA – 0
Kennedy; Valentin, Boyens, Pearce, Jazic; Elliott, Zemanski, LaBrocca, Flores (Mendoza, 58e); Braun (Cortez, 66e), Moreno

Galaxy de Los Angeles – 1
Ricketts; Franklin, DeLaGarza, Gonzalez, Dunivant; Donovan, Beckham (Stephens, 89e), Juninho, Magee (Birchall, 64e); Barrett (Lopez, 71e), Angel

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :