Mise au vert

Préparation en vue de la MLS!

Whitecaps de Vancouver c. Red Bulls de New York

Whitecaps de Vancouver c. Red Bulls de New York

LES CAPS INCAPABLES DE GARDER LE BALLON

Un but de Luke Rodgers à la 34e minute de jeu a permis aux Red Bulls de New York de soutirer un verdict nul de 1-1 aux Whitecaps de Vancouver à l’Empire Field. Éric Hassli avait marqué le but des Caps 10 minutes plus tôt sur penalty, après que Camilo eut été fauché dans la surface à la suite d’une magnifique combinaison avec Davide Chiumiento.

Les Red Bulls devaient notamment jouer sans Thierry Henry, blessé au genou (le Français avait avoué qu’il n’aurait probablement pas dû jouer dans le verdict nul de 2-2 disputé aux Rapids du Colorado), et Rafa Márquez, qui avait rejoint ses coéquipiers de l’équipe nationale du Mexique.

Même sans Márquez, la défensive new-yorkaise a tenu bon (sans être géniale)

Hans Backe, visiblement peu inquiété de la rapidité de Camilo et de Hassli, avait demandé à ses défenseurs de jouer très haut. Vancouver s’est créé quelques franches occasions en passant derrière la défensive adverse, et encore là, la qualité des occasions était plus théorique que pratique puisque les attaquants des Caps n’ont pas excellé.

Les deux défensives ont joué de façon très étroite, ce qui s’est traduit par des ailes plus dangereuses que l’axe. Salinas et Chiumiento ont connu un bon match dans les circonstances pour Vancouver, mais auraient pu profiter d’un autre complice un peu plus rapide dans l’axe au lieu d’Hassli. Les Red Bulls peuvent se compter quelque peu chanceux.

Vancouver aura besoin de joueurs habiles, balle au pied

Il est normal, en Colombie-Britannique, de s’attendre à une saison de misère. Les Whitecaps n’ont pas gagné depuis leur match inaugural (4-2 contre Toronto) et rien n’indique que la situation se redressera complètement.

Samedi, les Caps ont connu leurs meilleurs moments lorsqu’ils ont été en mesure de garder le ballon pour une certaine période. C’est à la suite d’un bon moment de possession que Camilo est allé gagner le penalty transformé par Hassli. La défensive de Vancouver n’est pas assez étanche pour jouer un style principalement axé sur la contre-attaque, ce qui exige des joueurs une certaine qualité en possession de balle.

Or, les Whitecaps ont été incapables, après leur but, de garder le ballon pendant longtemps. Ils étaient arrivés à mettre une véritable pression sur New York avant le penalty et auraient pu créer de belles occasions en faisant circuler le ballon. C’est pourquoi il importe que les Whitecaps s’affairent à trouver des joueurs compétents techniquement pour la prochaine saison, particulièrement en milieu de terrain.

Les latéraux de Vancouver : peu de bonnes décisions

Les Whitecaps ont permis aux milieux des Red Bulls de s’approprier les ailes non seulement en raison de l’étroitesse de la défensive, mais également parce que leurs latéraux ont constamment pris de mauvaises décisions. Wes Knight, en particulier, était facilement attiré vers le ballon sur l’aile, ce qui laissait énormément d’espace derrière lui. C’est d’ailleurs de son côté qu’est venu le centre qui a permis à Rodgers d’égaliser.

Alain Rochat n’a guère fait mieux, et pour ajouter l’insulte à l’injure, sa seule véritable bonne action s’est terminée par un but… annulé pour cause de hors-jeu. Hormis cette poussée, les latéraux n’ont jamais su appuyer l’attaque correctement, même avec des dizaines de mètres carrés d’espace devant eux à de nombreuses occasions.

En outre, Teitur Thordarson a longuement hésité avant de faire appel à ses substituts, qui ont pourtant créé de belles choses en utilisant leur vitesse pour tenter d’exploiter la haute défensive de New York. Probablement trop tard pour les Whitecaps, qui joueront les trois prochains matchs à l’étranger.

Whitecaps de Vancouver – 1
Nolly; Rochat, Janicki, DeMerit, Knight; Chiumiento (Khalfan, 77e), Koffie, Dunfield, Salinas (Teibert, 67e); Hassli, Camilo (Salgado, 83e)

Red Bulls de New York – 1
Sutton; Mendes (Kassel, 70e), Keel, Ream, Miller; Agudelo, Lindpere, Tainio, Solli; De Rosario (Hertzog, 89e), Rodgers (Da Luz, 70e).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :