Mise au vert

Préparation en vue de la MLS!

Merde

MERDE

 

Aujourd’hui, je ne parlerai pas de MLS. Ça contrevient un peu au devoir que je m’étais confié, mais j’ai des frustrations à évacuer.

Comme d’habitude, je suis allé voir l’Impact jouer cette fin de semaine. Ça commence déjà mal, puisque le club connaît une campagne en dents de scie, sauf que la scie ressemble à une saison de merde.

C’est toutefois avec un enthousiasme désarmant que je me suis présenté au stade. L’Impact allait jouer contre les Silverbacks d’Atlanta, la pire équipe de la ligue (retenez ce détail : la PIRE ÉQUIPE DE LA LIGUE; c’est important), et j’avais de bonnes raisons de croire qu’on s’en tirerait avec trois points. La meilleure de ces raisons? On jouait contre la PIRE ÉQUIPE DE LA LIGUE (c’est vraiment un détail important).

Sauf qu’on a accordé le premier but.

Puis on en a marqué un. Pendant que j’étais parti aux toilettes (à ma défense, avant d’y aller, j’ai dit haut et fort que je tentais le destin).

Puis j’ai remis de la crème solaire. Fallait bien.

Puis ils ont accordé un deuxième but (on était rendu à parler au « ils » plutôt qu’au « on »).

Puis les arrêts de jeu sont arrivés.

Merde, ils vont perdre contre Atlanta.

Puis Sebrango a encore marqué. De la tête cette fois. But dans les arrêts de jeu.

Merde, ils vont faire match nul contre Atlanta.

Sincèrement, comment se réjouir d’un but qui permet de soutirer un verdict nul à Atlanta? Il faut se sortir des bas-fonds de cette ligue, et ce n’est pas en faisant match nul contre Atlanta que l’Impact va y arriver.

Puis le coup de sifflet final a retenti.

Merde. Ils ont fait match nul contre Atlanta.

J’ai hué. Mes voisins aussi. De toutes nos forces. Incapables de comprendre que l’Impact de Montréal, qui rejoint la première division nord-américaine l’an prochain, ait passé à un Cubain de 38 ans de perdre contre les Silverbacks d’Atlanta. Un Cubain de 38 ans qu’on aime beaucoup, bien sûr, et pour qui on est très contents puisqu’il est maintenant l’auteur de 100 buts en D2. Respect.

Mais bon sang, match nul contre Atlanta. Et on hue.

Et alors, un phénomène tout ce qu’il y a de plus étrange se produit.

Les gens devant nous se retournent. Ils nous dévisagent.

Visiblement, ils sont contents d’avoir frôlé la catastrophe contre la PIRE ÉQUIPE DE LA LIGUE. Soit ils en veulent à NDS à un point tel qu’ils veulent que chaque match se termine par une branlée en faveur de l’adversaire, soit ils ne comprennent pas trop ce qui se passe.

Je répète : c’était un match nul arraché à la 90e minute à la PIRE ÉQUIPE DE LA LIGUE.

C’est laid. Très laid.

Et il y en a qui sont contents de se complaire dans la médiocrité.

Y a-t-il beaucoup de touristes torontois en ville ces jours-ci?

Publicités

3 réponses à “Merde

  1. Maurizio 2011/07/21 à 09:16

    J’ai vu NDS vanter Sebrango hier soir à RDS. Chapeau à Eddie, mais bon sang on s’en va en MLS est on a trouvé personne pour le remplacer.

    J’ai l’impression que les dépisteurs de l’Impact sont les mêmes que ceux qui ont repêché Brent Bilodeau…

    C’est archi-laid….

  2. Marc-Antoine Vachon 2011/07/20 à 01:31

    Sebrango….que d’émotions il y a deux ans…Santos Laguna…quel match…je suis content qu’il soit de retour mais j’avoue qu’il nous faudra de la relève!!! Je me sens comme si l’Impact était un clone des Sénateurs d’Ottawa de 1994. On est pas sorti du bois!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :